Le Blog

Episode 1 : Je n’aime plus Paris et je m’installe… dans l’Orne !
11 Oct 2011

Catégories : France, Inside

L’Orne vient de lancer le deuxième volet de sa campagne « Je m’installe dans l’Orne » réalisé par Orne Développement et le conseil général. L’objectif ? Mettre en avant les atouts réels du département et faire venir des Franciliens de plus en plus nombreux à fuir la capitale. A l’occasion de cette nouvelle campagne, l’Orne a organisé un jeu-concours intitulé « 3 bonnes raisons de s’installer dans l’Orne ». Les participants du jeu sont invités à répondre à 3 questions dont les réponses se trouvent sur les pages du site de la campagne. A la clé : un vrai accueil VIP avec trois week-ends de rêve pour porteurs de projets et une mise en relation avec les professionnels de leur filière. Nous avons rencontré Christine Roimier qui nous explique les enjeux d’une communication adaptée pour ce département méconnu des Français.

L’Orne n’est pas seulement le pays du camembert et du cidre

L’Orne a longtemps été très difficile d’accès. Ce n’est finalement que depuis quelques années que l’on peut rejoindre le département par l’autoroute. Malgré le fort développement de ses infrastructures, l’Orne souffre toujours de l’image d’un territoire difficile d’accès avec une très forte connotation rurale et agricole. Mais l’Orne se bat pour mettre en avant ses atouts réels auprès des Français et des entreprises. C’est un territoire parfaitement relié au reste de la France (l’Orne se trouve maintenant à deux heures de Paris en train) et doté de filières technologies performantes et innovantes (plasturgie et automobile notamment).

Je m’installe dans l’Orne

Je m'installe dans l'Orne

Avec cette deuxième campagne, le département veut cibler Paris, l’île de France, le quart nord-ouest de la France et tout particulièrement les familles avec jeunes enfants à la recherche d’espaces ruraux et de villes de taille moyenne. Parmi ses arguments-clés : l’hyper proximité avec Paris. Orne Développement veut montrer aux Franciliens que l’on peut habiter dans l’Orne sans pour autant être déraciné de Paris. Le Pays du Perche est un bon exemple de ce nouveau mode de fonctionnement. Envahi par les résidences secondaires, ce petit territoire à 1h20 de Paris souhaite favoriser le télétravail avec des connections haut-débit. L’idée est de montrer que l’on peut travailler pour Paris, sans forcément vivre dans la capitale. L’Orne vante également sa qualité de vie exceptionnelle et ses prix plus raisonnables qu’à la capitale. Le département veut également montrer que son environnement économique est particulièrement favorable. Ayant bénéficié d’un fort développement économique dans les années 1960, de nombreux actifs se retrouvent maintenant à l’âge de la retraite. De nombreux postes et opportunités de reprise d’entreprises se présentent aux jeunes actifs.

Wanted : nouveaux habitants!

D’après Christine Roimier, le marketing territorial frôle parfois l’excès de conceptualisation des sujets. Pour l’Orne, la performance du tissu économique local est la base de la réflexion de cette campagne de communication. L’Orne présente aujourd’hui des atouts économiques et professionnels certains, c’est simplement sur cette réalité économique que l’Orne veut communiquer et espérer rivaliser avec les autres régions. Le département sera d’ailleurs présent la semaine prochaine à Provemploi, le salon pour les Franciliens qui veulent quitter Paris !

Pas de commentaire Leave a comment