Le Blog

De la plage à l’usine : le tourisme industriel en vogue en France
27 Juin 2012

Catégories : France, Inside

Visiter une usine pendant ses vacances

Le tourisme industriel, c’est la curieuse rencontre du monde de l’industrie et de l’univers du tourisme. Si les termes « tourisme » et « industriel » pourraient a priori sembler antinomiques, le tourisme industriel a le vent en poupe en France ! Il faut dire qu’il propose au visiteur une alternative originale à la visite classique du musée local… Atout France – le définit comme la « découverte […] d’un site présentant un savoir-faire appartenant au passé, au présent ou à l’avenir ». On distingue le tourisme de patrimoine industriel, de la visite d’entreprise et du tourisme scientifique. Historiquement, les premières entreprises à s’être risquées à ouvrir leurs portes ont d’abord été les brasseries Kronenbourg après la fin de la seconde guerre mondiale puis les centrales EDF dans les années 80.

L’émancipation de la culture technique et scientifique a aussi poussé les usines et les sites scientifiques à s’ouvrir au grand public. Depuis les années 90, la reconnaissance du secteur industriel comme moteur touristique a contribué à l’inauguration de routes thématiques et à l’ouverture de musées techniques comme le musée d’art et d’industrie de Saint-Étienne, le musée des Arts et des Métiers ou encore le Palais de la Découverte à Paris.

A qui profite le tourisme industriel ?

Les visiteurs : dans une société largement dominée par l’économie de services, les visiteurs curieux se passionnent de plus en plus pour le secteur industriel et pour les secrets de fabrication que cachent les grandes entreprises de l’agroalimentaire et de la production française. Au-delà de la simple curiosité, le tourisme industriel constitue pour les visiteurs une offre très accessible sur le plan économique, beaucoup moins coûteuse que les musées ou les grands parcs d’attraction. C’est enfin une excellente occasion pour le visiteur de « bronzer utile » pendant ses vacances et de mieux connaître les savoir-faire développés sur le territoire.

Les territoires : aussi appelé tourisme de découverte économique, le tourisme industriel permet à une destination de diversifier son offre touristique, tout en rappelant l’identité industrielle du territoire en question. C’est une étrange coïncidence mais la plupart des grands sites de tourisme industriel se trouvent dans des régions abritant d’anciens sites industriels désaffectés. C’est notamment le cas de la région Nord-Pas-de-Calais et de ses anciens bassins miniers. Véritable reconversion pour les sites industriels abandonnés, le tourisme industriel permet aussi à ces régions de stimuler de nouveau leur économie et leur attractivité touristique.

Les sites de production : pour un grand nombre d’usines ou d’entreprises, le tourisme industriel est un moyen de communication peu onéreux pour se faire connaître auprès du grand public. Il permet pour certaines de fidéliser leurs clientèles et dans tous les cas de développer la notoriété de leurs enseignes. Nul doute qu’il constitue aussi pour les entreprises une stratégie de communication redoutable pour conquérir (ou reconquérir) le grand public. C’est notamment le cas d’EDF qui soigne son image de marque par l’intermédiaire de visites dans ses centrales. Une bonne façon de réagir aux critiques contre l’énergie nucléaire en France…

Les grands sites du tourisme industriel en France

Industrie, métiers de l’artisanat, agro-alimentaire, énergie : les sites de tourisme industriel en France sont aussi nombreux que leurs domaines d’activité sont variés. La visite de l’usine marémotrice de la Rance en Ille-et-Vilaine est de loin le site industriel le plus visité en France avec 360 000 visiteurs par an. On y apprend comment est produite l’électricité grâce aux marées. La centrale du Bugey accueille quant à elle plus de 100 000 visiteurs par an, curieux de découvrir les réacteurs d’une des plus grandes centrales françaises. Les mines sont aussi un lieu de prédilection pour les amateurs de tourisme industriel. C’est le cas des sites du Creusot, de Montceau-les-Mines ou encore de la fosse Delloye à Lewarde près de Douai qui raconte la vie de la mine et des mineurs. De l’exploitation du charbon au tourisme, quelle drôle de destinée ! Les secrets de l’aéronautique n’auront plus de secret pour vous après une visite au village aéroconstellation à l’usine EADS sur le site de Toulouse – Blagnac. Les passionnés de grands navires pourront aussi assouvir la curiosité dans le cadre d’une visite des gigantesques chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire.

Mais les entreprises ne sont pas les seules à s’être emparées du tourisme industriel. Les institutionnels sont aussi bien déterminés à occuper le terrain. Angers est la ville-pionnière en France dans la promotion de son tourisme industriel. En 2000, elle a lancé l’opération Made in Angers, destinée à ouvrir aux visiteurs les coulisses des usines fabricant des produits angevins. L’usine Cointreau fait notamment partie des visites incontournables de la ville. Enfin, le comité départemental de Seine-Saint-Denis a initié un parcours de tourisme industriel permettant aux touristes de visiter de nombreux sites industriels du département comme Air France Cargo, FedEx, les ateliers de moulage du Louvre ou encore l’usine PSA Peugeot Citroën ou les ateliers de la RATP…

Commentaires Leave a comment

Visites Entreprise Rhône-Alpes
28 juin 2012 @ 7 h 34 min

Le Réseau TISTRA (Tourisme industriel Scientifique et Technique de Rhône-Alpes)oeuvre depuis plus de 15 ans pour la valorisation de cette thématique. Le réseau propose depuis 2011 une nouvelle offre de visites d’entreprises avec un site Web dédié : http://www.visites-entreprises-rhone-alpes.fr
Il s’agit d’un site de réservation et de paiement en ligne de vos visites facilitant aussi la gestion des visites pour l’entreprise !
Le tourisme industriel et la visite d’entreprises ont bien le vent en poupe !
Venez vous aussi découvrir les coulisses de vos entreprises: Badoit, Domaine Brisson, Couleur Café Bio, Evian …

Sandrine
5 février 2013 @ 15 h 10 min

trés intéressant ce blog