Le Blog

La Fête des Lumières 2012 à la conquête de nouveaux territoires
07 nov 2012

Catégories : France, Inside

Artistes et spectateurs se donnent rendez-vous cette année du 6 au 9 décembre à Lyon pour la 14ème édition de la traditionnelle fête des Lumières. L’événement se déroulera en 4 soirées et transformera la capitale des Gaules en véritable capitale lumière ! Les organisateurs prévoient 70 spectacles ou objets lumières, 350 bâtiments éclairés, une grande parade lumineuse… et attendent entre 3 et 4 millions de spectateurs. La nouveauté de cette 14ème édition : un changement dans les lieux mis en lumière. En effet, certains monuments – traditionnellement illuminés – ne seront pas de la fête cette année : c’est le cas du parc de la tête d’Or, des Jacobins ou de Saint-Nizier. Et les lumières ne se cantonneront pas au seul centre historique de la ville (place des Terreaux, Hôtel de ville, place Bellecour) mais dirigeront leurs faisceaux vers le nouveau quartier de la ville : la Confluence. La fête aura également un petit goût d’exotisme en 2012 : les poupées lumineuses d’Annelore Parot nous entraîneront dans le monde féérique de la soie japonaise et la prêtresse Furgia nous plongera dans la célébration de la fête indienne de Diwali.

[Le teaser officiel de l'édition 2012 de la Fête des Lumières]

La fête des Lumières au-delà des frontières lyonnaises

Cette mise en lumière éphémère et originale de l’environnement urbain semble également plaire au public au-delà des frontières lyonnaises. A l’instar d’autres fêtes françaises – comme la fête de la musique, la nuit blanche ou la fête de la gastronomie – la fête des Lumières semble aussi séduire d’autres villes et d’autres pays dans le monde. Elle a également inspiré la ville de Berlin, qui a depuis 2005 aussi sa fête des Lumières. Plus récemment, la fête des Lumières lyonnaise s’est exportée lors du 10ème anniversaire du festival de Chartres et même lors du Night Festival à Singapour. A cette occasion, le Singapore Art Museum s’est réapproprié l’œuvre Mimoid de Stéphane Bève, Milosh et Philippe Rizzoti qui avait été projetée sur la façade de la cathédrale Saint-Nizier lors de l’édition 2010 de la fête des Lumières. Qui sait, dans les prochaines années le 8 décembre sera peut-être célébré par toutes les grandes capitales du monde ?

Fête des lumières 2012 : les spectacles à ne pas manquer

Lumières sur la Confluence ! Une fleur aux pétales rouges s’ouvrira au fil des heures pour le plus grand émerveillement des spectateurs, qui découvriront à la même occasion le nouvel hôtel de région. A Bellecour, il faudra pédaler pour avoir une surprise : un cube coloré trônera sur la plus grande place de la ville. Pour l’allumer, les spectateurs devront se relayer pour pédaler sur les trente vélos installés pour l’occasion. Dans le Vieux Lyon, des habits de lumière illumineront le Palais de Justice : les célèbres 24 colonnes de ce bâtiment emblématique de Lyon (tout récemment rénové) seront habillées des leds à basse consommation.  Côté rive gauche, un crayon de couleur se dressera dans le ciel lyonnais. La tour du Crédit Lyonnais aussi appelée « le crayon » ne portera plus sa couleur jaune-orange qui la caractérisait depuis plusieurs années.  La pyramide du crayon changera aussi officiellement sa garde-robe, en portant de nouvelles couleurs dès la première soirée de la Fête des Lumières. Enfin, à l’arrêt de métro Jean Macé sur la ligne B, d’étranges personnages attendront les passants à la sortie de la bouche de métro.

En savoir plus sur la 14ème édition de la fête des Lumières à Lyon sur le compte Twitter officiel de la fête et son hashtag #FDL2012

Pas de commentaire Laisser un commentaire


Spam protection by WP Captcha-Free