Le Blog

La Côte d’Azur à la reconquête des touristes français
21 Mai 2012

Catégories : France, Inside

Une destination touristique majeure en France

On oublie parfois de présenter la Côte d’Azur, qui bénéficie d’une côte de popularité exceptionnelle en France et dans le monde. Rappelons tout de même que chaque année, la destination accueille 1% des touristes internationaux et attire une fréquentation de 6 millions de séjours français. L’aéroport de Nice Côte d’Azur est le premier aéroport français après les aéroports de Paris et l’industrie touristique génère 75 000 emplois, soit 18% des emplois du département des Alpes-Maritimes. La région bénéficie d’une adhésion spontanée et d’une notoriété extrêmement élevée, avec des villes aussi connues que Nice, Cannes ou Antibes. La Côte d’Azur serait d’ailleurs – d’après le CRT Côte d’Azur – en tête des régions touristiques les plus connues et les plus citées par les Français, même devant Paris, sa grande rivale. Les sites les plus fréquentés et attirant plusieurs millions de visiteurs sont Monaco, la vieille ville et la promenade des Anglais à Nice suivie de La Croisette à Cannes et du cap et du vieil Antibes.

On aurait donc pu penser que la French Riviera n’avait plus tellement besoin de faire de la publicité pour augmenter sa fréquentation touristique et sa notoriété. Et pourtant le Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur et le conseil général des Alpes-Maritimes ont lancé le 10 mai dernier une nouvelle campagne d’image de la destination, destinée à (re)conquérir le marché français.

Le retour des grandes vacances sur la Côte d’Azur

Ces dernières années, les Français visitaient plutôt le sud surtout dans le cadre de courts-séjours ou de week-ends prolongés. Depuis quelques temps, la donne a changé et les grandes vacances sont de retour dans le sud. Le CRT Côte d’Azur a en effet constaté une reconduite des longs-séjours sur la destination. On peut penser que la conjoncture économique est une des raisons qui explique ce phénomène, obligeant ainsi les Français à rester relativement près chez eux. Il faut dire aussi que les destinations du Maghreb avaient ces dernières années séduit de nombreux touristes français. Mais les révolutions arabes ont entamé le « capital sécurité » de ces destinations et effrayé les touristes français, pour qui la sécurisation des destinations est devenue une priorité. Ces opportunités permettent à la Côte d’Azur d’occuper à nouveau le terrain des destinations estivales, sur le marché des longs-séjours. La destination envisage cette reconquête sur tous les fronts et pour toutes les bourses. Elle cible les courts et longs-séjours, la clientèle aisée habituée aux hébergements les plus luxueux mais aussi les paniers les plus modestes, eux aussi à la recherche d’hôtels et de campings sur place.

Séduire des urbains fatigués

Intitulée Retrouvez-vous sur la Côte d’Azur !, la campagne s’adresse aux urbains et pointe leur besoin d’évasion et de ressourcement, loin de la ville. Les visuels de cette campagne décalée mettent en avant les atouts de la destination et notamment l’accessibilité de la région. La compagnie Air France s’est d’ailleurs associée à cette campagne pour faire comprendre aux touristes français que la destination Côte d’Azur est très facilement accessible par avion. La destination sort toutes ses cartes pour séduire les visiteurs français : l’accessibilité de la région mais elle mise aussi la richesse de sa programmation artistique et culturelle, sans oublier la diversité de ses paysages très variés, sur la double-thématique mer et montagne.

 

Consciente de la forte représentation des Parisiens sur la Côte d’Azur (1/3 des touristes français proviennent de Paris), la destination Côte d’Azur offre ici une comparaison plutôt amusante entre le rythme de vie frénétique des urbains et la vie à la méditerranéenne. Voilà donc un clin d’œil subtil aux Parisiens qui reconnaîtront dans cette campagne des expressions proches du vocabulaire urbain tels que « périphérique dégagé », « journée classée rouge » ou encore « sortie conseillée ». Un contraste intéressant entre les paysages dévoilés et le vocabulaire des réalités urbaines !

 

Commentaire Leave a comment

La Griotte
29 mai 2012 @ 7 h 49 min

Enfin un blog instructif et vivant sur Nice et la Côte d’Azur
J’habite à Nice depuis quelques mois et j’y ai lancé un city-mag impertinent baptisé LA GRIOTTE À NICE
http://lagriotteanice.wordpress.com/

qui commence à trouver son public.

J’aimerais beaucoup que vous y jetiez un coup d’oeil et que vous vous régaliez de ces chroniques niçoises.
Vous pourriez trouver qu’on peut être blonde, rédactrice, quadra, intello, niçoise, ex-parisienne, et animer un blog-magazine aussi instructif que drôle baptisé La Griotte à Nice.

Vous pourriez même avoir l’idée d’en parler autour de vous et de le référencer

En cliquant vous pourriez découvrir
• Les aventures de la Griotte sur un court de tennis dans un petit club niçois super sympa (article qui a cartonné sur la blogosphère)
• Un shopping baptisé Karr-en-sac pour obtenir la parfaite tenue niçoise
• Une drôle de salade niçoise à la russe à l’occasion du futur festival du livre de Nice
• Un coup de griffe néo-féministe à propos de ce même festival … bourré de testostérone selon la Griotte
• Un bon plan pour faire Paris-Nice à pas cher
• Que le plus vieux de France vit à Roquebrune … qui l’eût cru ?
• Que le plus petit monument historique de France est perché sur la mer entre Nice et Monaco.
• que E-1027 n’est pas le dernier émulsifiant qu’on aurait ajouté à la pissaladière,
• que la Griotte tente de percer les mystères du football,
• l’endroit où la Griotte rêve de se marier (si elle se mariait) et quelles chaussures elle va mettre pour le mariage de sa cousine ;
• le compte-rendu griottin de sa visite au nouveau musée Cocteau de Menton et au musée Matisse de Nice ;
• pourquoi alors qu’elle est fumeuse la Griotte est très contente que la plage de Nice soit non fumeur ;
• comment elle a trouvé le coquillage le plus cher du monde et mis à jour une nouvelle histoire de blanchiment à Nice ;
• comment elle a testé grandeur nature l’accueil niçois,
• sa sélection des plus belles affiches de Cannes et des plus jolies tongs de l’été qui jouent au “beach art”.
• qu’un parasol peut être joli et équitable,
• que Maurice Ronet le niçois est né Robinet,
• que les Nuits du Sud s’annoncent très chaudes,
• qu’elle a annoncé crânement “j’apporte le dessert” alors qu’elle ne sait même pas où est sa cuisine
• que la prochaine égérie du N°5 de Chanel est… un homme
En vous souhaitant une bonne journée, passionnante et enrichissante,

La Griotte
http://lagriotteanice.wordpress.com/