Le Blog

Label ville vélotouristique : le vélo aussi s’impose en ville
26 nov 2012

Catégories : France, Inside

Un label pour encourager le vélo en ville

Le vélo aura t-il un jour les pleins pouvoirs dans nos villes ? Ce qui est sûr pour l’heure, c’est que sa pratique s’intensifie en France et que son usage n’est plus simplement réservé aux voies vertes et aux routes de campagne à l’extérieur des zones urbaines. Car depuis quelques années, le vélo fait également son apparition en ville. D’après le club des villes et territoires cyclables, la pratique du vélo à Toulouse et à Rennes a augmenté de 33% entre 2000 et 2007. A Lyon, l’augmentation du nombre de déplacements à vélo en 10 ans s’élève à +300%. A Paris, le nombre d’abonnés au service de vélo en libre-service (Vélib’) a atteint un nouveau record fin septembre 2012 avec plus de 245 500 abonnés pour 35 millions de trajets effectués… Un autre témoin de la popularité du vélo en ville : la création du label ville vélotouristique lancé par la Fédération française de cyclotourisme. Son objectif ? Encourager et valoriser les communes qui se sont engagées en faveur de la pratique du vélo sur leur territoire. Une bonne façon pour la FFCT d’accompagner les communes dans leurs initiatives d’équipement et d’aménagement du vélo en ville. Parmi les villes vélotouristiques en France, on compte plutôt des villes de taille moyenne, comme Créon, Albertville, Digne-les-Bains, Bourbon-Lancy ou encore la communauté d’agglomération de Sénart.

Nice et Bordeaux, capitales du vélo en France

Deux grandes villes ont également obtenu ce label : Nice et tout récemment Bordeaux. Nice a déployé un important réseau de pistes cyclables dans son centre-ville et sur Métropole Nice Côte d’Azur. Les cyclistes niçois disposent ainsi de 63 kilomètres de réseau cyclable en ville et 125 kilomètres au sein de la métropole niçoise. De plus, un grand nombre de bandes cyclables ont été aménagées et sont présentes sur 65% du réseau. Autre effort en faveur du vélo : plus de 3 000 places de stationnement rien que pour les vélos. Nice a également son service de vélos en libre-service : Vélobleu qui équipe 75 stations dans les communes de Nice, Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent-du-Var. Tous ces aménagements ont largement contribué à l’augmentation de la pratique du vélo ces dernières années : la fréquentation cyclable a tout simplement doublé en 5 ans !

La ville de Bordeaux propose quant à elle 7 parcours de découverte et ses 160 kilomètres de balades à vélo. Comme nous le décrivions dans un précédent billet, Bordeaux pourrait bien être considérée comme la première ville du vélo en France. Il y aurait en effet 3 000 cyclistes, qui prennent le vélo quotidiennement à Bordeaux. La ville estime à 10% la part des déplacements quotidiens de ses habitants à vélo. Au niveau des infrastructures, la ville de Bordeaux peut se vanter de proposer à ses habitants 143 kilomètres d’aménagements cyclables, 9 624 places pour garer les vélos et bien sûr depuis février 2010 le vélo en libre service Kéolis avec l’installation de 99 stations pour 1545 vélos (source : Velo Concept). Le cyclotouriste bordelais a également le droit de circuler dans de nombreuses rues à double sens cyclable et la ville de Bordeaux applique également le “tourne à droite” sur certains feux rouges. Bordeaux a aussi aménagé une Maison du vélo pour assurer la promotion de ce mode de déplacement, informer les cyclistes, réparer et prêter gratuitement des vélos aux habitants de Bordeaux.

Commentaires Laisser un commentaire

Rouhet
14 décembre 2012 @ 20 h 56 min

A considérer que Strasbourg n’est pas en France mais en Alsace, alors, oui : Bordeaux est la 1ere ville cyclable de France…
Un cycliste alsacien (d’adoption) surpris..

strasbike
17 décembre 2012 @ 18 h 26 min

Même commentaire, Strasbourg
560km d’itinéraires cyclables
4 400 Vélhop (vélo libre service) disponibles
360 rues à sens unique équipées d’un double sens cyclable, panneau tourne à droite
19 000 arceaux de stationnement
310 000 vélos chez les particuliers

Minto
4 janvier 2013 @ 10 h 08 min

Oui c’est curieux.
Enfin, cela dit il faut se référer aux critères et conditions d’octroi du label ; peut-être que Strabourg ne l’a t-elle pas encore demandé ?
Quoi qu’il en soit, je vois que Dieppe dispose du label, alors qu’elle a reçu le “clou rouillé” 2012 > label moins glorieux décerné par des usagers !


Spam protection by WP Captcha-Free