Le Blog

Dans les coulisses de l’ouverture des données publiques en Loire-Atlantique
07 Nov 2011

Catégories : France, Inside

Après un vote unanime des élus départementaux, le conseil général de la Loire-Atlantique a récemment déclaré son intention d’ouvrir ses données publiques, avec la création d’un portail dédié dès mars 2012. Nous avons rencontré Gaëlle Rivoal, qui nous a expliqué les raisons de cet engagement en faveur de l’open data et les principaux objectifs de la démarche en Loire-Atlantique.

L’open data et enjeux pour la Loire-Atlantique

Pour le conseil général de la Loire-Atlantique, l’ouverture des données engage trois types d’enjeux démocratiques et socio-économiques : l’amélioration de la connaissance (par exemple en matière de compréhension des territoires) et le besoin d’enrichissement du débat citoyen grâce à une plus grande transparence de l’action publique. L’open data amène aussi à la création de nouveaux services nés de la combinaison et d’une réutilisation originale de ces données. C’est un véritable moteur économique destiné à stimuler la créativité des développeurs d’applications et à permettre à des entreprises de fournir de nouveaux services.

Quelles données seront libérées en mars 2012 ? 

Au lancement du site, la Loire-Atlantique prévoit la mise à disposition des jeux de données suivants : les données liées à la mobilité (trafic routier, horaires et points d’arrêts des cars Lila, itinéraires de randonnée), les données statistiques concernant les prestations sociales délivrées par le département, les données de description du territoire (zonage, occupation des sols, implantation des services), les données environnementales (qualité de l’eau, espaces naturels sensibles) et les données participant à la transparence de l’institution (subventions, budget).

La visualisation au cœur de la stratégie d’ouverture

Le  projet en partenariat avec l’Ecole de Design,  intitulé « Territoires connectés » aura pour vocation de stimuler la conception d’applications. La visualisation de données utilise les techniques de structuration et de représentation pour donner du sens à des volumes importants de données. Elle permet de passer de l’information brute à la compréhension des données et à leur analyse. L’École de design travaillera ensuite sur la conception et le design d’applications réalisées à partir des données départementales.

Open data : une collaboration accrue entre tous les acteurs

L’open data implique un  ‪travail collaboratif et d’échange avec les usagers et ré-utilisateurs potentiels. Cette collaboration permettra de développer la culture collaborative/participative au sein des services avec les acteurs privés, associatifs, particuliers etc. C’est d’après Gaëlle Rivoal un projet qui va faire évoluer l’organisation et permettre d’innover dans la co-création de services publics.

De plus, la Loire-Atlantique travaille avec Nantes et Nantes métropole sur la mutualisation de la plateforme technique du portail et des bases de données.  Nantes s’est lancée en Février 2011, la Loire en juin 2011 ; le département recherche un bon équilibre dans les deux suivis de projets pour que les acteurs puissent bénéficier de données de manière la plus efficace possible.

Usages possibles de l’open data en Loire-Atlantique

On pourrait par exemple imaginer une application pour les personnes/familles souhaitant s’installer en Loire-Atlantique et qui permettrait d’aider au choix de son lieu de résidence, par exemple dans une commune rurale, disposant d’une bibliothèque et d’une piscine, proche d’un collège et avec des moyens de transport en commun permettant l’accès rapide à Nantes… Le croisement de ces données au sein d’un même service pourrait aider à la décision. ll pourrait aussi s’agir d’applications alimentées par les utilisateurs eux-mêmes qui s’autonomisent de plus en plus et interviennent davantage dans l’évaluation ou la recommandation d’infos touristiques.

Votre vision personnelle de l’open data dans 5 ans en France ? 

Tout dépendra de la capacité des collectivités d’une part à ne pas se contenter d’ouvrir leurs données, mais aussi à  soutenir et encourager leur réappropriation par les citoyens, acteurs socio-économiques etc. D’autre part il faudra aussi veiller à donner du sens à ces données (ne pas se contenter d’une mise à disposition de données brutes) à en faciliter la compréhension par le plus grand nombre. C’est pour cela que la visualisation et la sensibilisation des citoyens à la réutilisation et l’analyse des données  et l’implication en amont des acteurs, sont au coeur de notre programme.

Commentaires Leave a comment

Dans les coulisses de l’ouverture des données publiques en Loire-Atlantique | In bed with data | Scoop.it
7 novembre 2011 @ 11 h 42 min

[…] Dans les coulisses de l’ouverture des données publiques en Loire-Atlantique Après un vote unanime des élus départementaux, le conseil général de la Loire-Atlantique a récemment déclaré son intention d’ouvrir ses données… Source: blogfr.communes.com […]

Dans les coulisses de l’ouverture des données publiques en Loire-Atlantique | Le blog de communes.com | Communication publique et technologies innovantes | Scoop.it
7 novembre 2011 @ 17 h 39 min

[…] Dans les coulisses de l’ouverture des données publiques en Loire-Atlantique | Le blog … Après un vote unanime des élus départementaux, le conseil général de la Loire-Atlantique a récemment déclaré son intention d’ouvrir ses données… Source: blogfr.communes.com […]

Dans les coulisses de l’ouverture des données publiques en Loire-Atlantique | Le blog de communes.com | blog-territorial | Scoop.it
16 janvier 2012 @ 14 h 24 min

[…] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } blogfr.communes.com – Today, 3:24 […]