Le Blog

Les derniers arrivés sur la scène du marketing territorial en France
12 Juil 2012

Catégories : France, Inside

L’année 2011 a été particulièrement riche en terme d’opérations de marketing territorial en France. L’année 2012 s’annonce aussi très prometteuse avec la naissance de marques territoriales pour les départements, les régions et les destinations touristiques. Preuve que le marketing territorial et la communication publique deviennent peu à peu les ingrédients indispensables de la promotion touristique et économique d’un territoire ! Parmi les nombreuses opérations de marketing territorial menées par les territoires français, nous avons retenu 7 marques – touristiques et non-touristiques. Découvertes sur le blog de Vincent Gollain, toutes ces marques et opérations ont toutes été lancées depuis le début de l’année 2012.

Val de Loire

Une grande première en France ? La gestion partagée et la fusion des régions Centre et Pays de la Loire ont permis en janvier dernier la création d’une marque territoriale commune appelée Val de Loire. Appuyée par Atout France, l’office national du tourisme français, cette nouvelle marque territoriale touristique rassemblera sous une même entité l’ensemble de l’offre touristique des deux régions et s’étendra du Loiret à l’océan Atlantique. Elle a notamment pour objectif d’accroître la visibilité de la destination à l’étranger. Elle vient se rajouter à une autre « marque » homonyme : le Val de Loire, territoire inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000.

Jura, l’inattendu

Beaucoup critiqué pour sa campagne jugée sexiste, trop provocante et dégradante pour le public féminin, le comité départemental du tourisme du Jura a lancé en avril dernier sa marque touristique, appelée Jura, l’inattendu. L’objectif de cette marque était avant tout de convaincre le grand public que le Jura n’est pas seulement le massif montagneux qui sépare la France de la Suisse. Mais qu’il est aussi un territoire surprenant avec une offre touristique riche et inattendue ! Dommage que le grand public n’ait retenu que le spot radio de mauvais goût car le département du Jura semble en effet avoir beaucoup à offrir à ses visiteurs…

Alsace

Fruit de la concertation de l’ensemble des acteurs de la région, la marque Alsace se veut être un outil au service de l’attractivité du territoire alsacien, selon Philippe Richert, le président du conseil régional. Elle vise à développer le rayonnement de la région et de communiquer autour d’une nouvelle image plus attractive de la région.La marque territoriale est symbolisée par un coeur (que l’on peut aussi voir sous la forme d’un bretzel) de couleur rouge vif. La grande réussite de cette stratégie de marketing territoriale c’est la collaboration remarquable de tous les acteurs économiques, touristiques et institutionnels en Alsace.

So Toulouse

So Toulouse, « la marque de rayonnement touristique » de la ville de Toulouse a elle aussi été lancée au début de cette année, le 13 mars 2012 en préambule du salon mondial du tourisme à Paris. Destinée à conquérir le marché français et étranger, la marque touristique So Toulouse a pour objectif d’élever la ville au rang de métropole européenne et de destination touristique, aussi bien pour le tourisme d’affaires que pour le tourisme de loisir. Contrairement à d’autres grandes villes françaises, la Ville Rose ne disposait jusqu’à présent d’aucune marque forte, malgré son image positive et sa notoriété en France et à l’étranger.

Je vois la vie en Vosges

Les Vosges invite visiteurs et investisseurs à l’optimisme. Proche d’une chanson que l’on reconnaîtra sans peine, ce slogan évoque – pour le Conseil Général des Vosges – « une formule comme clin d’œil qui met du baume au cœur, qu’on a envie de répéter ». L’objectif est de rendre plus attractive l’image du département, considéré comme une région seulement industrielle. La lettre V des Vosges est synonyme de mots aussi victorieux que vie, voir ou encore vision ! Le Conseil Général des Vosges est bien décidé à encourager les entreprises à rejoindre le réseau de ceux qui voient la vie en « vosges », afin de capitaliser sur l’image du territoire et de contribuer à la construction de valeurs fortes !

My Rodez, tu m’inspires

My Rodez se veut être l’axe de travail et de promotion commun des entreprises, des acteurs du tourisme et des institutionnels de la communauté d’agglomération du Grand Rodez. Lancées le 4 juin dernier, la marque territoriale My Rodez et sa signature traduisent l’appropriation du territoire par ses visiteurs et habitants. Son objectif est d’augmenter la notoriété de la région, dotée par ailleurs d’un tissu économique très riche. Le manque de visibilité et le contexte très concurrentiel entre territoires dans lequel l’agglomération évolue ont été des arguments majeurs pour la définition d’une marque de territoire forte pour le Grand Rodez.

Limousin, osez la différence

Née d’une collaboration qui a réuni près de 1 000 Limousins et une vingtaine d’acteurs, Limousin, osez la différence est la dernière arrivée parmi les marques territoriales françaises ! De nombreux institutionnels et organisations ont participé à la construction de la marque et notamment la région Limousin, la chambre régionale des métiers du Limousin ou encore l’Université de Limoges. Lancée le 5 juin dernier, la marque a pour objectif de révéler l’identité régionale du Limousin, paradoxalement peu perçue et donc peu peu portée par ses habitants.

Commentaires Leave a comment

Thébault Marc
13 juillet 2012 @ 11 h 45 min

Cette déferlante m’avait inspiré, il y a quelques semaines, ce billet : « Fausses marques contre nouveaux logos : le marketing territorial en train de se faire biaiser ! » http://thebaultmarc.expertpublic.fr/?p=1439 :-))

Meyronin Benoît
19 juillet 2012 @ 13 h 52 min

Ce qu’il y a d’utile dans tout cela, c’est que le Marketing Territorial fait l’objet d’un apprentissage et que, collectivement, des acteurs institutionnels et leurs partenaires se mobilisent sur la question de l’attractivité et de l’image.
Ce que l’on peut regretter, à l’opposé, c’est que le Marketing Territorial se réduise à un effet de mode, une simple refonte des logos et des slogans de nos territoires.