Le Blog

Le mois des grandes métamorphoses à Marseille
08 Oct 2013

Catégories : France, Inside

Les métamorphoses éphémères de Marseille

C’est le mois des grands changements à Marseille ! Depuis le début du mois d’octobre, les métamorphoses sont au coeur du programme de Marseille-Provence 2013 et du OFF. Les grandes transformations urbaines s’achèveront avec l’arrivée d’une poubelle moderne sur le Cours d’Estienne d’Orves, après la construction d’une ville en carton sur le Vieux-Port. Rappelons que l’évènement Marseille-Provence 2013 (qui s’achèvera à la fin de l’année) aura permis de construire en ville des monuments exceptionnels, devenus de nouveaux emblèmes de la ville, comme le MuCEM ou la Villa Méditerranée. Quant au célèbre Vieux-Port, il s’est « piétonisé » depuis le début d’année et a brusquement changé d’ambiance, devenant un lieu de promenade paisible, où sportifs du dimanche se mêlent au flot de touristes, venus se photographier sous leur meilleur profil sous « l’ombrière ». Rendons aussi hommage aux grands évènements populaires gratuits, qui ont eu lieu pendant l’année capitale, comme l’ouverture en janvier, l’enflamment du Vieux-Port en mai ou encore la parade de la TransHumance en juin, permettant aux Marseillais de se réapproprier leur capitale culturelle. 

Poubelle la ville

C’est officiel ! Une poubelle moderne (géante) s’installera sur le cours d’Estienne d’Orves à Marseille du 6 novembre au 25 novembre 2013. L’idée derrière ce projet pas si loufoque est bien entendu de discuter des thématiques sensible de la propreté et de la gestion des déchets à Marseille, « sans moraliser ni donner de leçon« . C’est en tout cas l’objectif lancé par le OFF, qui organise l’évènement et qui s’est associé pour l’occasion à Gilles Oleskiuk, un artiste marseillais toujours à la recherche de matériaux de récupération pour ses oeuvres d’art. La poubelle moderne promet donc de s’ouvrir au grand public et d’offrir une programmation artistique riche, qui se terminera en Poubelle Party lors de la fête de clôture le 23 novembre. En savoir plus sur le programme de la poubelle moderne ici.

La métamorphose (en carton) de Marseille

Une oeuvre collective éphémère a pris forme la semaine dernière à Marseille. Installée à deux pas de l’hôtel de ville, la Ville Éphémère s’est élevée suite à plusieurs jours de construction, entre le 1 et le 6 octobre. Visiteurs et habitants étaient invités à participer à sa construction, en contactant le centre national de création Lieux Publics ou en se rendant directement sur le chantier sur la place Bargemon. C’est à l’artiste-plasticien Olivier Grossetête que l’on doit cette oeuvre collective. Ce dernier n’est pas à son premier coup d’essai d’ailleurs, puisqu’il avait déjà il y a quelques années entrepris la construction de la façade de l’église de la Madeleine à Aix-en-Provence. L’ensemble de l’oeuvre éphémère a ensuite été détruite. Un peu comme la destruction de cette ville en carton, on se demande quelle sera la ville de l’après 2013 à Marseille…

Pas de commentaire Leave a comment