Le Blog

Nice, dans les coulisses de la capitale de la francophonie en 2013
22 Fév 2012

Catégories : France, Inside

Marseille, sa voisine sera capitale de la culture en 2013. C’est peut-être un lot de consolation pour Nice, qui était elle aussi candidate. Car finalement, en 2013 elle sera capitale de la francophonie. Seule ville candidate française de la sélection, Nice l’a en effet emporté en décembre dernier sur d’autres villes francophones comme Malabo en Guinée Équatoriale et N’Djamena au Tchad. C’est la deuxième fois qu’une ville française organise cette manifestation après Bondoufle en 1994. Nous avons rencontré Julien Schramm de la ville de Nice qui nous a dévoilé les coulisses de l’évènement.

Quelle est la légitimité de la ville vis à vis de cet évènement ?

Les Jeux de la Francophonie portent le message de la francophonie, de tous ceux qui ont le français en partage et surtout ils témoignent de la vitalité de la jeunesse de plus de 70 pays. Dans le monde troublé et parfois déprimé qui est le nôtre, nous avons tous besoin de voir vivre l’énergie de ces jeunes athlètes, le talent de ces jeunes artistes.

Jamais dans leur histoire ces Jeux n’auront eu une telle importance symbolique. Après le Liban en 2009 où ils sont sortis de leur confidentialité, les Jeux doivent prendre en France un élan nouveau et la responsabilité de Nice n’en est que plus grande. Il faut rappeler que les jeux de la Francophonie sont organisés par les Etats. C’est donc la France qui a été choisie pour accueillir l’édition 2013 et qui en a confié l’organisation à Nice. Par son rayonnement, par sa dimension internationale incontournable, par son statut de capitale de la Méditerranée avec la présidence du réseau EUROMED, Nice peut jouer un rôle majeur en établissant un lien naturel entre les pays du Sud et ceux du Nord, qu’il soit culturel, humanitaire ou économique, en mobilisant également l’attention des plus grands medias dont on sait qu’ils sont l’une des clefs pour le développement de l’audience des Jeux de la Francophonie au-delà des seuls pays membres. Nice, ville de sport, Nice ville de culture, Nice capitale de la Méditerranée… il y avait une logique à ce que les Jeux de la Francophonie trouvent ici un lieu d’expression privilégié pour représenter la France de la plus belle façon qui soit.

La première motivation de Nice est de continuer à construire une nouvelle image, celle d’une ville jeune, ouverte à la diversité et visant à la promouvoir : vivre la diversité des cultures, diversité des croyances en s’appuyant sur la tolérance, le respect et la fraternité. La seconde motivation est la volonté de voir notre ville accueillir régulièrement de grands événements d’envergure internationale, répondant ainsi à la volonté profonde, exprimée par le Président de la République, de voir notre pays renouer avec l’accueil de ce type de manifestations. Et les Jeux de la Francophonie font partie de ces grands événements : par le nombre de pays concernés qui couvrent les cinq continents et par les valeurs  de partage qui sont au cœur de notre espace francophone dont cette langue française que nous avons en commun.

Que se passera t-il à Nice du 6 au 15 septembre 2013 ?

Une grande fête populaire au cœur de la ville puisque nous avons voulu concentrer au maximum les sites de compétitions et permettre aux Niçois de vivre pleinement cet événement. Il y a une tradition festive chez nous, constitutive de l’identité niçoise, et nous voulons qu’elle imprègne l’édition de 2013 pour que les Jeux de la Francophone soient véritablement une fête de la jeunesse. Ce sera un grand moment de partage avec 3000 participants. Les Jeux de la Francophonie ont su conserver leur originalité à travers le mariage des sports et des arts, mais aussi et surtout parce que l’exigence de solidarité est inscrite dans le projet même des Jeux avec l’alternance entre pays du Sud et pays du Nord. Cette exigence, Nice y est sensible. Par sa position géographique, au cœur de la Méditerranée et de la Métropole Nice Côte d’Azur, qui l’instaure de fait comme un lieu d’échanges et de dialogue, entre le Sud et le Nord.

Portée par toutes ces valeurs, Nice mettra donc ses atouts au service des Jeux de 2013 à travers un projet qui s’articule autour de trois grands axes : mettre à disposition des Jeux une culture de l’accueil et un savoir faire organisationnel mondialement reconnus. Puis (re) donner tout son sens au concept de francophonie et en dégager la modernité. Et enfin, s’inscrire dans les missions de la Francophonie en mobilisant les réseaux de l’éducation, de la formation, de la recherche, et en faisant des Jeux de 2013, les premiers Jeux écologiques.

Nous avons la volonté de laisser un héritage de ces Jeux de Nice pour l’ensemble de la communauté francophone et en premier lieu pour le futur pays organisateur des Jeux de 2017. C’est en tout cas la responsabilité que se proposent d’assumer la France et Nice en offrant les meilleures conditions possibles pour associer recherche de la performance et promotion des valeurs universelles de la Francophonie, avec au premier chef la langue française dans la diversité de ses modes d’expression.

Quel est le positionnement marketing de Nice ? 

Ces jeux coïncident avec la création, le 1er janvier 2012 de la Métropole Nice Côte d’Azur, première métropole de France, regroupant 46 communes du littoral azuréen jusqu’aux plus hauts sommets du Mercantour et de son parc naturel. Tous les projets qui sont lancés ou en préparation, révèlent l’ambition qui nous anime pour aménager ce territoire d’exception et lui donner la place qui doit être la sienne en France, en Europe et au cœur du bassin méditerranéen. Pour obtenir une meilleure visibilité, une reconnaissance à l’international et pour mobiliser l’ensemble des acteurs autour d’une même stratégie, nous avons choisi de nous doter d’une marque Nice & Smart. Cette nouvelle image de marque de Nice Côte d’Azur reflète l’identité de notre territoire métropolitain: attractif, innovant et durable! La politique évènementielle conduite depuis ces 3 dernières années constitue également au renforcement de l’attractivité de notre territoire. Les jeux de la francophonie s’inscrivent dans cette perspective en apportant en plus leur dimension culturelle et solidaire.

Nice possède depuis longtemps une culture de l’accueil et un savoir faire organisationnel reconnus par son expérience des grands événements et les garanties qu’elle apporte en matière de sécurité. Ce sont là ses fondations, sa marque de fabrique. Mais la ville s’inscrit aujourd’hui dans une nouvelle dynamique, celle de la Métropole Nice Côte d’Azur qui valide une histoire, une géographie et une économie qui nous sont propres. Elles se caractérisent par la variété des cultures, la diversité des environnements, la complémentarité des ressources et une situation unique, à la charnière entre les Alpes et la Méditerranée. Ouvert sur le monde, Nice Côte d’Azur présente une offre touristique unique tant par ses atouts naturels (des plages aux stations de ski) que par ses services :  aéroport, ports, réseaux de  transports…

Commentaires Leave a comment

Nice, dans les coulisses de la capitale de la francophonie en 2013 | Le blog de communes.com | Actus des communes de France | Scoop.it
22 février 2012 @ 9 h 45 min

[…] } #themeHeader #titleAndDescription * { color: black; } blogfr.communes.com – Today, 10:45 […]

Nice, dans les coulisses de la capitale de la francophonie en 2013 | Le blog de communes.com | Médias sociaux et tourisme | Scoop.it
22 février 2012 @ 13 h 03 min

[…] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } blogfr.communes.com – Today, 2:03 […]

Nice, dans les coulisses de la capitale de la francophonie en 2013 | Le blog de communes.com | Médias sociaux et tourisme | Scoop.it
22 février 2012 @ 13 h 04 min

[…] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } blogfr.communes.com – Today, 2:04 […]