Le Blog

Paris Face Cachée : la capitale dévoile son côté obscur
14 Jan 2014

Catégories : France, Inside

« Etre underground, c’est savoir faire un pas de côté » (Jean-François Bizot)

Les 31 janvier, 1er et 2 février, préparez-vous à voir Paris autrement. La capitale dévoile son côté obscur, avec une collection de lieux secrets et interdits. La ville veut donner une autre image de Paris, loin de la seule Tour Eiffel, des Champs-Elysées et du musée du Louvre, foulés par des millions de visiteurs chaque année. Car, la capitale recèle de dizaines de lieux secrets, interdits et méconnus du grand public, qui valent pourtant le détour ! C’est dans cette optique qu’a été lancé l’évènement Paris Face Cachée, qui présente cette année pour sa troisième édition 90 lieux originaux pendant trois jours avec 100 aventures hors du commun, à Paris et aussi en Île-de-France. Le principe de ces visites est simple : le lieu n’est dévoilé qu’au dernier moment (après inscription) et le visiteur découvre des lieux normalement fermés au public, expérimentent des aventures uniques et des rencontres improbables dans des lieux surprenants. Petite sélection des lieux les plus interdits et des rencontres les plus improbables de la capitale.

Les archives cachées des Grands Dépôts

Paris Face Cachée vous donne rendez-vous aux Grands Dépôts dans le 3ème arrondissement pour une visite de nuit à la lampe torche ! C’est ici que vous découvrirez un lieu prestigieux, où sont stockés des archives et des documents rares de l’histoire nationale, comme le testament de Louis XIV, celui de Napoléon Ier ou le journal de chasse de Louis XVI…

L’improbable jardin sous le périphérique

Croyez-le ou non : l’échangeur de la porte de Bagnolet cache dans ses entrailles de ponts et de bretelles un havre de verdure. C’était en tout cas l’idée d’origine de ce projet. On a bien du mal à soupçonner sous les 19 ponts et viaducs de ce monstre de béton un quelconque espace vert. Et pourtant, c’est bien l’objet de la visite insolite de cet immense carrefour autoroutier.

Les fantômes de Saint-Médéric

Les histoires de fantômes arrivent aussi à Paris. Une conteuse et amoureuse du vieux Paris emmènera les plus téméraires d’entre vous jusqu’à la crypte de l’église Saint-Médéric dans le 4ème arrondissement. Armés de lanternes, vous découvrirez les mystères de cette église chargée d’histoire avant de plonger dans l’univers d’une société secrète dans les années 30.

Un pied sur le tarmac à Orly

Qui n’a jamais rêvé de voir les avions de très près ? Voilà une visite interdite d’un autre genre, sur le tarmac de l’aéroport d’Orly à Athis-Mons. On découvrira avec étonnement les coulisses de cet aéroport international, en rencontrant la brigade cynophile et l’équipe des pompiers de l’aéroport, en passant par d’autres lieux normalement en zone réservée.

Une plongée dans l’univers des francs-maçons

Quoi de plus secret et fermé que l’univers de la franc-maçonnerie parisienne ? Le musée unique musée du Grand Orient de France et de la Franc-Maçonnerie européenne présente à l’occasion de l’évènement les symboles de la tradition maçonnique et ouvre au grand public les portes de ses fameux temples. On pourra à cette occasion admirer les tabliers de Voltaire ou encore l’épée de Vénérable de Lafayette !

Un hôtel très particulier

Même les plus prestigieux des demeures parisiennes ouvriront leurs portes pour la troisième édition de Paris Face Cachée ! Parmi elles : un des hôtels particuliers de la colline de Chaillot, qui est d’ailleurs toujours habité par les descendants de son constructeur. Les visiteurs auront la chance d’arpenter ses salons de réception et de glisser pour un instant dans la vie de Napoléon, qui y vécut un épisode important de sa vie.

Pas de commentaire Leave a comment


Tags :

, ,