Le Blog

La revanche de la banlieue : tourisme au-delà du périphérique
01 Oct 2013

Catégories : France, Inside

Visiter Paris sans sa banlieue, vraiment ? Et oui, car Paris intra-muros n’a plus le monopole de la seule et unique destination en région Île-de-France. En quête d’autre chose que la seule visite du Louvre et de la tour Eiffel, les touristes se tournent de plus en plus vers des lieux nouveaux, des endroits où l’on ne va jamais et vers des habitants prêts à partager leur vision de la ville. De nombreux projets touristiques et culturels fleurissent en dehors de Paris et s’efforcent de donner à la banlieue une autre image que celle décrite par les médias. Des initiatives de tourisme participatif et alternatif comme les Greeters ont largement permis de démocratiser la destination et de changer les regards sur la banlieue. Aujourd’hui, après des années de clivage entre Paris intra-muros et le reste de la région Île-de-France, la banlieue prend sa revanche.

La banlieue, nouvelle destination branchée ?

Les Greeters

Dans la philosophie des Greeters, ce sont les habitants qui sont au centre du circuit touristique. L’association Parisiens d’un jour, Parisiens toujours fait visiter depuis 2007 la ville de Paris. Elle vient également d’étendre ses balades à la banlieue, et plus précisément à la Seine-Saint-Denis. Les promenades avec ces « guides-bénévoles » se déroulent depuis peu dans les villes du 93 et de la petite couronne parisienne comme à Saint-Ouen, Saint-Denis, Aubervilliers, Pantin, Bobigny, le Pré-Saint-Gervais, les Lilas, Montreuil… La seule condition pour être une destination Greeters en banlieue : être relié par le métro. Plus d’infos sur le tourisme sur les Greeters de Paris et de Seine-Saint-Denis ici.

Dormir chez l’habitant en Seine-Saint-Denis

Des chambres d’hôtes en Seine-Saint-Denis ? C’est l’idée de l’association Accueil banlieues, qui propose aux visiteurs un logement chez l’habitant dans les quartiers du 9-3. L’objectif est d’encourager les échanges entre locaux et visiteurs et bien sûr de faire connaître les quartiers, au-delà des clichés. On peut donc dormir chez l’habitant à Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, Saint-Denis, l’Ile-Saint-Denis ou encore à La Courneuve. La formule à 15€ permet aux touristes de passer une nuit de l’autre côté du périphérique (à un prix très raisonnable) avec une visite guidée d’une demi-journée avec les habitants le lendemain ! 

Douce Banlieue

Le projet Douce Banlieue accompagne les visiteurs, curieux d’aller voir ce qui passe en Seine-Saint-Denis et au-delà du périphérique, malgré l’image négative dont souffre le département. Ce sont en tout 150 balades proposées chaque année, à la découverte d’un quartier à travers le regard d’un habitant, d’un commerçant, d’un artiste… Découvertes nocturnes, visite de quartiers populaires, coulisses de l’art urbain, promenades au bord de l’eau : les thématiques et balades variées ne manqueront pas d’étonner les visiteurs. L’objectif des balades est bien entendu d’offrir aux touristes un regard nouveau sur les banlieues du nord-est parisien.

Enlarge your Paris

On est rassurés d’apprendre que les fondateurs d’Enlarge your Paris sont « des gens comme vous, intra et extra-murossiens, qui ne supportons plus d’être entassés aux mêmes endroits dans Paris ». Ce guide web nouvelle génération souhaite rappeler aux visiteurs que le Grand Paris regorge aussi de belles choses à voir et qu’il affiche une programmation culturelle très riche et un patrimoine architectural moderne intéressant. Enlarge your Paris donne donc aux internautes de bonnes adresses et des idées de sorties culturelles et d’endroits inattendus, comme la visite du Cube à Issy-les-Moulineaux, un espace d’exposition des arts numériques remarquable. Alors, prêt(e) à passer de l’autre côté du périphérique ?

Pas de commentaire Leave a comment


Tags :