Le Blog

Etat des lieux du tourisme de mémoire en France
14 Juin 2012

Catégories : France, Inside

Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer

Date-clé de l’histoire française contemporaine, le 6 juin marque le début du débarquement des Alliés sur les plages normandes en 1944… Depuis quelques années, la date anniversaire du D-day attire des touristes de plus en plus nombreux en Normandie, dans les cimetières britanniques et américains et sur tous les autres lieux emblématiques de la seconde guerre mondiale. Témoin d’un regain d’intérêt pour le souvenir et l’histoire, le tourisme de mémoire fait de plus en plus d’adeptes en France. En témoignent les assises du tourisme de mémoire organisées par le ministère de la Défense et des Anciens combattants et le ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. Ces assises ont pour objectif de promouvoir en France et à l’étranger ce nouveau « tourisme de sens », tout en rappelant aux visiteurs l’importance de l’histoire et de la mémoire dans la construction identitaire d’un pays ou d’un territoire.

Les lieux de mémoire sont des sites touristiques à part entière et plutôt très rentables : d’après une étude menée par Atout France, le tourisme de mémoire français comptabilisait 6,2 millions de visites en 2010, soit un chiffre d’affaires d’environ 45 millions d’euros pour quelques 155 sites de mémoires payants ! Complémentaire d’une offre touristique plus classique, le site de mémoire constitue pour la destination une forme d’attractivité touristique particulière, sans laquelle le visiteur n’aurait probablement jamais visité la région. Il attire aussi une clientèle étrangère intéressante pour ces destinations, avec une forte représentation de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis, de la Belgique, d’Allemagne et des Pays-Bas. Le prochain grand évènement du tourisme de mémoire sera la célébration du centenaire du déclenchement de la première guerre mondiale et bien sûr de son armistice en 1918. L’objectif de ce centenaire est de faire « une commémoration mondialisée » et de rappeler l’engagement des soldats des différentes nations lors de la première guerre mondiale. On peut imaginer que cet évènement à grande échelle renforcera l’engouement des visiteurs pour le tourisme de mémoire en France. Nous avons fait le tour des grands sites de mémoire en France.

Le musée du débarquement à Arromanches-les-Bains

Site de mémoire majeur en France, le lieu a attiré l’année dernière 330 000 visiteurs. Le musée d’Arromanches-les-Bains est aussi un des plus anciens lieux de mémoire en France : créé en 1954 il est le premier musée français à avoir été construit pour commémorer le débarquement et la bataille de Normandie. Il explique aux visiteurs les différentes phases du débarquement des Alliés en Normandie.

Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer

Non loin de la tristement célèbre Omaha Beach – où ont été tués près de 1 000 soldats lors du débarquement du 6 juin 1944 – se trouve le cimetière américain le plus visité dans le monde. Concession faite par la France aux Etats-Unis, le terrain sur lequel se trouve le cimetière américain de Colleville-sur-Mer accueille chaque année environ 1 million de visiteurs, venus rendre hommage aux soldats américains morts au combat pour la liberté de la France.

Le Mémorial de la Shoah à Paris

Consacré à l’histoire des Juifs déportés et assassinés pendant la seconde guerre mondiale, le mémorial de la Shoah a été inauguré en 2005 et se trouve dans le quartier du Marais à Paris. Le musée se veut être un « outil de vigilance contre l’oubli et un pont entre ceux qui ont subi la déportation et les générations suivantes. Il est aussi un centre de ressources et  d’archives important sur la Shoah en Europe. Il fait partie des grands lieux de mémoire français et a accueilli 178 000 visiteurs en 2010.

Le mémorial de Caen

Avec ses 371 000 visiteurs accueillis en 2011, le mémorial de Caen est un autre pilier du tourisme de mémoire en France. Bombardée presque entièrement par les Alliés durant la seconde guerre mondiale, la ville de Caen était l’endroit le plus approprié pour célébrer la mémoire et le souvenir. Labellisé « musée de France », ce lieu est consacré à la paix et rappelle aux visiteurs les évènements de la seconde guerre mondiale, de la guerre froide et des conflits géopolitiques actuels à travers des dessins de presse.

La base sous-marine de Saint-Nazaire

Destinée à protéger les sous-marins des bombardements britanniques, la base sous-marine de Saint-Nazaire impressionnera toujours les visiteurs par ses dimensions gigantesques : 300 mètres de long, 150 mètres de large et quelques 450 000 mètres cubes de béton… Aujourd’hui et dans le cadre du projet d’urbanisme Ville-Port, cette zone militaire a été réhabilité pour permettre aux touristes de visiter l’ancienne base militaire.

Verdun, capitale de la paix

Symbole de la première guerre mondiale, Verdun abrite à elle seule une quinzaine de lieux de mémoire. Parmi ses actualités : l’application iPhone Verdun 2014, les champs de bataille. Disponible sur l’AppStore, l’application propose au mobinaute de mieux comprendre l’horreur de la Grande Guerre et d’entrevoir grâce au mobile et au multimédia le quotidien des Poilus sur les champs de bataille. Grâce à des cartes et images d’archives, l’application permet à l’utilisateur de se déplacer sur les anciens champs de bataille géolocalisés.

L’Arc de Triomphe à Paris

Considéré comme la touche finale des Champs-Élysées dans l’hypercentre parisien, l’arc de Triomphe est d’abord le monument aux morts le plus visité en France avec 1,5 millions de visiteurs. Il a été construit à la demande de Napoléon Ier, qui déclara à ses soldats « vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de Triomphe ». Il perpétue le souvenir des victoires des armées françaises et notamment de leur combat victorieux lors de la bataille d’Austerlitz.

 

Commentaires Leave a comment

DESCHAMPS
15 juin 2012 @ 12 h 23 min

sans oublier les SITES DES GLIERES en Haute-Savoie :

voir http://www.culture74.fr/sites-des-glieres

Chris
15 juin 2012 @ 12 h 55 min

Un autre site de notre mémoire collective et de rayonnement international: le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux. Plus de 80 000 visiteurs en 7 mois. Pour les curieux http://www.museedelagrandeguerre.eu/